Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Collision de galaxies *

Les assignations à résidence commencent à devenir caduques...

Collision de galaxies

http://resistancerepublicaine.eu/2017/03/26/simple-assignation-a-residence-pour-entrainement-para-militaire-et-consultation-de-sites-djihadistes/

Dans l'affaire des entraînements para-militaires dans le bois de Marpent, un assigné à résidence vient de recouvrer la totalité de sa liberté.

Les faits, pour rappel, étaient les suivants :

" M. et Mme D...ont été proches de la mouvance islamiste, ont fréquenté des personnes en lien avec l'organisation dite " Etat islamique ", ont consulté régulièrement des sites relayant les activités et mots d'ordre de cette organisation terroriste, ainsi que la publication " Dar Al Islam " prônant la guerre sainte et publiant des consignes à l'usage des individus projetant de commettre des attentats entre autres sur le territoire de la République. M. D...a notamment publié sur son compte Facebook des images et textes favorables au djihad mené en Syrie, et s'est livré avec des personnes partageant la même idéologie à des entrainements paramilitaires dans le bois de Marpent (Nord). Une perquisition administrative réalisée à leur domicile, le 21 novembre 2015, a conduit à la saisie, sur l'ordinateur familial, de supports informatiques comportant plusieurs centaines de fichiers relatifs à l'organisation mentionnée ci-dessus. Il résulte également de l'instruction qu'une autre perquisition du domicile de M. et MmeD..., diligentée le 20 septembre 2016, a donné lieu à une exploitation de l'ordinateur familial ayant permis de trouver trace de multiples consultations de sites djihadistes".

Certes, l'assignation à résidence n'est pas une solution miracle, loin de là, puisqu'elle ne constitue qu'une légère entrave à la liberté de l'individu.
Mais celui-ci se trouve désormais totalement libre, au motif qu'il n'est plus "actuellement en contact avec les trois personnes impliquées dans la mouvance islamiste radicale avec lesquelles il avait eu des relations les années précédentes". Ainsi décide le juge des référés du Conseil d'Etat le 19 juin 2017.

La poursuite pour intelligence avec l'ennemi en temps de guerre et la peine de prison qui l'accompagne en cas de condamnation auraient permis, au lieu de s'en tenir à l'actualité de la situation (actualité toute en apparences, d'ailleurs... la takkya, kézaco ?), compte tenu de la date récente des faits (moins de 2 ans, la prescription pénale n'étant pas acquise d'ailleurs), de prévenir à coup sûr tout risque de passage à l'acte terroriste.

N'oublions pas que l'assassin du père Hamel avait un simple bracelet électronique et qu'il était simplement assigné à résidence : http://www.paris-normandie.fr/breves/normandie/l-un-des-assassins-du-pere-jacques-hamel-portait-un-bracelet-electronique-CB6425613

Je soulignerais aussi et surtout que le fait de laisser en liberté des personnes ayant de telles affinités idéologiques, un tel passé tout au moins, décourage l'action politique des patriotes.

Ils prennent un risque considérable pour leur sécurité. En effet, non contents de défendre le mieux les intérêts économiques de la majorité des Français, les militants, candidats et élus patriotes sont aussi les plus ardents défenseurs de la sécurité publique. On peut donc penser qu'ils sont et seront la cible privilégiée des djihadistes.

Ainsi, c'était Marine le Pen qui était visé par l'attentat censé atteindre Fillon : http://resistancerepublicaine.eu/2017/06/17/ils-avouent-cetait-bien-marine-et-elle-seule-qui-etait-visee-par-lattentat-dejoue-a-marseille/

Pas un hasard si l'attentat de Nice a eu lieu un 14 juillet, jour de fête nationale où l'on pouvait se rappeler quelle fierté il y a à être Français compte tenu des valeurs que défend la France issue des Lumières. http://resistancerepublicaine.eu/2017/06/22/daniele-obono-nique-la-france-mais-pas-vive-la-france/

Pas un hasard si c'est lors d'un concert de metal que l'attentat du Bataclan a eu lieu : http://resistancerepublicaine.eu/2017/05/25/faire-interdire-le-festival-helfest-quelle-stupidite-le-heavy-metal-est-une-musique-de-blancs/

Pas étonnant que l'attentat de Charlie Hebdo ait visé à tuer la liberté d'expression à propos de certains sujets en France, comme le fait aussi à sa manière certes différente la loi Pleven.

De quoi décourager tout engagement politique des patriotes, par ailleurs conspués par la bien pensance notamment de gauche mais aussi de droite. Est-il normal qu'un président de la République ait pu qualifier son adversaire de "parasite" alors qu'elle représente le vote de 35% des Français ? Non, c'est une honte.

Le choix de ne pas appliquer l'article L.411-4 du code pénal à des personnes qui affichent des affinités idéologiques dangereuses pour la France et les Français décourage l'initiative politique des patriotes, ce qui objectivement sert les intérêts des mondialistes et leur permet notamment d'imposer leurs politiques économiques néfastes pour les Français.  

 

Les assignations à résidence commencent à devenir caduques...

autre décision du même jour dans le même sens dans une autre affaire :

" M. et Mme E...ont été proches de la mouvance islamiste, ont fréquenté des personnes en lien avec l'organisation dite " Etat islamique ", ont consulté régulièrement des sites relayant les activités et mots d'ordre de cette organisation terroriste, ainsi que la publication " Dar Al Islam " prônant la guerre sainte et publiant des consignes à l'usage des individus projetant de commettre des attentats entre autres sur le territoire de la République. L'exploitation du téléphone portable de MmeE... a fait apparaître qu'après les attentats commis à Paris le 13 novembre 2015, elle a écrit un message où il était indiqué notamment : " C'est pas encore la fin du monde, j'imagine même pas quand çà le sera mort de rire " et que " les gens morts faisaient des choses futiles comme regarder un match ou écouter de la musique " en souhaitant qu' " Allah leur fasse miséricorde mais non beaucoup d'entre elles auront l'enfer pour destination " et que " si ces personnes sont mortes c'est parce que c'était la volonté d'Allah ". Une perquisition administrative conduite à leur domicile, le 21 novembre 2015, a conduit à la saisie, sur l'ordinateur familial, de supports informatiques comportant plusieurs centaines de fichiers relatifs à l'organisation mentionnée ci-dessus. Il résulte également de l'instruction qu'une autre perquisition du domicile de M. et MmeE..., diligentée le 20 septembre 2016, a donné lieu à une exploitation de l'ordinateur familial ayant permis de trouver trace de multiples consultations de sites djihadistes".

Mme E est remise en liberté.

a contrario, CAA Bordeaux 22 juin 2017 maintient une assignation à résidence : https://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriAdmin.do?oldAction=rechJuriAdmin&idTexte=CETATEXT000035016111&fastReqId=352952922&fastPos=2

 

Commentaires