Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Collision de galaxies *

Qu'est-ce qu'une injure ?

Collision de galaxies

Un article du Figaro se réjouit du fait qu'un supporter allemand ayant qualifié Ribery d'"islamiste" en raison du prénom donné à son fils, qui se traduit par "glaive de l'islam", ne soit pas resté impuni. Cette réaction du journal laisse perplexe, tant le mot "islamiste" est ambigu.

Le supporter a été condamné par la justice allemande.

Peut-être le mot allemand employé par lui n'était-il pas purement et simplement l'équivalent du mot français "islamiste", mais cela semble très improbable.

En français, je ne pense pas que l’adjectif « islamiste » soit une injure.

Il dérive de l’islamisme, que le dictionnaire Littré définit ainsi :

« 1 La religion de Mahomet.
« Ce ne fut point par les armes que l’islamisme s’établit dans plus de la moitié de notre hémisphère, ce fut par l’enthousiasme, par la persuasion », [Voltaire, Mœurs, 7]
2 L’ensemble des pays où règne cette religion, dans le même sens que chrétienté par rapport aux pays chrétiens ».

En droit français, l'injure est définie ainsi par la loi : "Toute expression outrageante, termes de mépris ou invective qui ne renferme l'imputation d'aucun fait".

Il n’y a rien d'outrageant alors, dans la mesure où, dans la langue classique, celle du Littré, islamisme et islam sont synonymes. Plus exactement, celui qui adhère à l'islam ne peut être outragé de se voir ainsi qualifié.

Les écrits des XVIIIème et XIXème siècle le montrent particulièrement : à cette époque, la distinction n'était pas faite.

En raison de cette ambiguïté, le supporter n'aurait pas dû être condamné. Il aurait dû bénéficier du principe d'interprétation stricte de la loi pénale, principe fondamental du droit.

Considérer qu'"islamiste" est une injure relève de l'erreur, pour deux raisons :

- si, selon le Dictionnaire Littré (dictionnaire de référence dans le domaine des sciences sociales et des études littéraires), l'islamisme est la religion de Mahomet, je ne vois pas en quoi c'est un terme outrageant pour un musulman ;

- si ce qualificatif est attribué en raison d'un fait, le nom donné à un enfant, il ne peut y avoir d'injure.

Chacune de ces raisons suffit à elle seule à convaincre du mal fondé de la solution retenue par les juges allemands dans cette affaire.

Là encore, c'est la liberté d'exprimer ses idées qui est menacée.

Qu'est-ce qu'une injure ?

Commentaires